Authors

Series

Review

Pendant tout ce tome, Gally se fait trimballer, femme-tronc rendue dépendante par l'absence de ses jambes cybernétique. J'imagine que c'est une espèce d'artifice scénaristique pour nous montrer la complexité de Jéru ... Enfin, j'espère, parce que comme outil scénaristique, c'est assez pauvre. Qui plus est, l'auteur abandonne dans ce tome un élément qui faisait la force de Gunnm : l'unicité du point de vue. En effet, quand on regarde les mangas, la règle est plutôt la multiplication anarchique des points de vue, sans aucune espèce de respect pour la trame de l'histoire.

L'auteur semble donc abandonner son indépendance de construction en faveur d'un récit polyphonique encombrant, parce qu'en un tome, avec au moins trois points de vues visibles, on ne risque pas d'avancer beaucoup.