Authors

Review

Dans tous les domaines, cette fin de cycle est d'un niveau équivalent, hélas, au tome précédente. C'est pas très grave, parce que j'ai beaucoup de tendresse pour Arkel, mais c'est un peu dommage qu'en reprenant vingt ans plus tard un scénario, ni le dessinateur, ni le scénariste ne soient capable d'apporter quelque chose d'authentiquement neuf.