Pas né dans le bon corps, j’ai passé mon adolescence à en changer - Le nouvel Observateur

Le genre de lecture qui permet biend e comprendre à quel point ces histoires de genre ne sont que des conneries ... Mais également que la prise en compte de cette différence-là est en France particulièrement mauvaise. Changer la carte d'identité ? Il faut justifier d'un désir constant d'être de l'autre sexe. "Supprimer" les organes sexuels incorrects ? Il faut d'abord en passer par des années de thérapie comportementale au bout desquelles le patient est reconnu comme malade de transexualité et soigné "au mieux" (c'est-à-dire en lui permettant ledit changement de sexe). Ca ne change rien à la personne proprement dit, hein, juste à la vision qu'en a la société.