Je suis flatté.Depuis toujours, je fréquente pas mal les mailing-lists.Alors quand j'ai appris que les castcodeurs en avaient créé une (via Google groups), je me suis empressé de m'y inscrire.Bien sûr,c e ne sont pas les mêmes qui créent les débats.En particulier, on y lit souvent la verve truculente d'Emmanuel Lécharny (auteur d'expressions comme "à chier debout sur la table", ou "à chier des billes de bois"), mais non dénuée d'intérêt, parce qu'on y sent une certaine expérience.Mais comme sur toute mailing-list, il y a également des authentiques guignols, comme Adam Marcel, qui semble s'être inscrit récement (et être apparu sur internet par la même occasion, parce qu'aucun moteur de recherche n'arrive à mettre la main dessus).Donc forcément, quand ce guignol balance des grosses âneries, ça énerve. Enfin, moi, en tout cas, ça m'énerve. Donc je réponds méchament.

Et c'est là qu'arrive ce hate-mail, étonnant en 2011.

Bonjour,

Quand t'auras fini de développer tes plaquette swing, vient me voir pour t'apprendre le vrai métier d'architecture.

10 ans de dév, c'est l'exemple typique d'une carrière ratée.Tu es à combien là? 45 k ? Putain ! On t'a bien baisé mon ami !

Architecte R&D mdr, c'est vraiment le poste à la con, le titre bien gonflé qu'on donne à un crétin pour lui faire croire qu'il a évolué et qu'il est devenu enfin intéressant. pfffff....

A ta place j'aurais caché mon soi-disons profil, ça vaut pas le coup ;)

Allez ciao, vient me voir pour te filer ta prochaine tâche tête de nœud, et t'as 1 heure 23 minutes pour le faire, 7 min de pose et tu enchaines avec la suivante. hop hop hop on bouge les fesses !

Réfléchis à ce que je t'ai dit, et change de taff c'est mieux pour toi.

Au diable petit merdeux de codeur

Notez bien que vous pouvez ne pas me croire. Si c'est le cas, je me ferais un plaisir de vous envoyer la version raw complète avec entêtes SMTP du mail.

 Comme je suis sympa (et un petit merdeux, il faut bien le reconnaître), je ne peux pas m'empêcher de vouloir faire une réputation de qualité à Adam Marcel (qui n'a rien à voir avec Patrick Marcel, authentique légende de la traduction SF).