Si vous me suivez sur twitter, j'ai parlé hier d'Olivier Lamy, et de son site généré par maven (dont les sources sont évidement disponibles - parce que quand on est commiter Apache, on croit à l'open-source).
Cette initiative s'inscrit dans un certain "mouvement" que j'ai déja constaté dans cet article, ou avec Scalate (qui rajoute - folie ? - une couche de Scala au-dessus de Maven, ou du moins c'est ce que j'en comprend).Après bien des réflexions et des atermoiements, j'en ai finalement compris l'intérêt, que je vais essayer de vous expliquer.La base de maven, c'est d'être un outil de construction de projet standardisé. C'est-à-dire que pour chaque projet, il y a une tonne de phases (qui intéressent uniquement les développeurs). A coté de ça, et comme maven est un outil de construction de projets professionnels, il y a un mécanisme permettant de générer un site agrégeant des tonnes de rapports sur le projet en cours. On y trouve la doc, des références croisées, des rapports de tests unitaires, et tout un tas d'autres trucs. Et du contenu "rédactionnel", comme on dit dans le monde de la presse. Autrement dit du texte écrit à la main par des gens. Ce contenu, on peut très bien faire en sorte qu'il vienne d'ailleurs.Comme par exemple de la sortie d'un script d'export posterous.Et là, évidement, vous me voyez venir.Après un tas d'itérations, je vais donc essayer de générer un site maven à partir de tous les articles de ce blog. L'avantage,n c'est que maven intègre une tonne de plugins de distribution de contenu (ou autres, hein) qui font que, finalement, je dois "juste" réécrire mes scripts pour qu'ils créent du HTML tout simple, et je ferais ensuite confiance à maven pour en extraire le contenu et le publier en FTP chez free et/ou sur mon fidèle DNS-323.Enfin, on verra où ça nous mènera, pas vrai ?