Bon,

je le dis pour les lecteurs du futur. Google a annoncé la fin de vie de Google Reader pour le 1er juillet prochain.

Du coup, cet ancien article redevient furieusement actuel (comme toutes les interrogations pas forcément spécieuses sur la dillution du "don't be evil" dans le capitalisme furieux) et évidement les alternatives fleurisent ... rapidement.

A l'heure actuelle, the old reader tient fermement la corde (il marche avec tous les navigateurs, contrairement à feedly).  Mais peut-être que je ourrai mettre la main sur un lecteur installable localement, histoire d'arrêter d'être le dindon de leur farce.

Bon, cela dit, Google Reader ne devait pas coûter bien cher à Google ... du coup je comprend difficilement les raisons de cet abandon. Mis à part bien sûr si on considère que ces deux outils ne servent qu'un seul et même but : renseigner Google sur ce qu'aiment les internautes et donc pouvoir mieux les cibler.