Authors

Home to generations of humans, the starship Argonos has wandered aimlessly throughout the galaxy for hundreds of years, desperately searching for other signs of life. Now a steady, unidentified transmission lures them toward a nearby planet, where the grisly remains of a former colony await the crew. Haunted by what they have seen, the crew has no choice but to follow when another signal beckons the Argonos into deep space — and into the dark heart of an alien mystery.

Review

Ce livre est plutôt curieux.

Il raconte l'histoire de l'errance d'un vaisseau gigantesque, l'Argonos, et prend comme personnage principal le conseiller occulte du capitaine, Bartolomeo Aguilera, qui va explorer une planète pour le compte de son capitaine et poursuivre moult complots abscons dans le froid de l'espace. le point le plus notable de ce personnage, c'est son handicap : des bras artificels, dans lesquels il cache ses mains minuscules (qui me faisaient penser à quelqu'un atteint de talidomite), et tout un ensemble de prothèses pour pallier à ses multiples déficiences.

Et histoire de rendre les choses encore plus intéressantes, ses relations avec le clergé local (représenté par un évèque rêvant de prendre la place du capitaine) sont plus que complexes.

J'ai un avis des plus étranges sur ce roman, dû sans doute à ses tensions internes.

Il s'agit de l'histoire d'un vaisseau spatial, et pourtant c'est un huis-clos oppressant.

Dans son voyage stellaire, le voyage devient rapidement plus intérieur et métaphysique qu'extérieur et exploratoire.

Notre héros, handicapé qu'il est, est pourtant plus vivant que la plupart des personnages "normaux" qu'il rencontre.

Bref, c'est pas facile de comprendre de quoi il retourne.

D'ailleurs, lorsque le roman se termine, la fin ne ressemble pas à grand chose, et qui plus est il ne s'agit pas "vraiment" d'une fin : des tonnes de questions restent en suspens.

Pour moi, tout ça a rendu la lecture franchement frustrante (ce en quoi le découpage en chapitres très courts ne m'a pas aidé). Et franchement, j'aurais beaucoup de mal, malgré deux ou trois points intéressants, à relire cette oeuvre, ou même à vous conseiller de la lire.

Si vous voulez, dans le genre huis-clos spatial, j'ai trouvé les solariens bien mieux.

Ou alors j'ai loupé l'histoire.