Authors

Románový debut kyberpunkového věrozvěsta Bruce Sterlinga je mistrovským příkladem čistokrevné dobrodružné science fiction přetékající originalitou. Odehrává se na planetě Nulakva. Jde o zcela nehostinné místo, kde se životu přesto podařilo uchytit alespoň v hlubokém kráteru s dostatečnou zásobou vzduchu. Dno kráteru pokrývá oceán prachu, dosud neprobádaný zdroj vzácné drogy, jež se získává lovem nulakvanských velryb. Jedním z lovců je rovněž kapitán Desperando, na jehož loď se hrdina příběhu dostane. Desperando ale není jen tak obyčejným lovcem. Samotný lov je pro něj pouhou obživou, prostředkem k tomu, aby mohl zkoumat podivuhodný život pod hladinou oceánu. I pro Johna Newhouse se plavba stává zdrojem mnoha podivuhodných informací, zážitkem, jenž se mu vryje do paměti jako nesmazatelná vzpomínka.

Series

Review

Dans ce roman, Bruce Sterling Bruce Sterling revisite un certain nombre de standards du roman d’aventure. De Moby Dick Von Bek à Vingt mille lieues sous les mers Confrérie Des Loups, Tome 2, les références sont nombreuses et ont en commun un thème principal : la mer. Car ce roman, même s’il se passe dans un environnement rappelant Dune, n’est qu’un roman marin avec ses éternels poncifs : l’escale et ses beuveries, la tempête, l’attente dans une situation périlleuse. Alors, bien sûr, l’auteur maquille ça en SF en utilisant une mer de sable sur une autre planète peuplée de colons assez arriérés, et le personnage est attiré, non par l’appât du gain, mais par sa dépendance à une drogue assez planante. Mais l’artifice n’est pas là pour détourner le lecteur attentif qui se délecte alors de la transposition des thèmes nautiques. Et pour tout, dire, j’ai été très surpris de découvrir cette facette de l’oeuvre de Bruce Sterling Bruce Sterling, que je croyais plutôt bien connaître. Car ce roman n’a rien à voir avec ses oeuvres suivantes(1), ni par les thèmes développés (l’appel du large et la découverte du monde marin), ni par les personnages mis en scène (comment pourrait-on rattacher ce cuisinier dealer aux personnages des Mailles du réseau Les Mailles Du Réseau, de Schismatrice+ Schismatrice + ou de Gros temps Gros temps ?). Ni même, et c’est plus étonnant, par l’écriture, qui n’a pas encore acquis son acuité ni son talent pour, en quelques mots, faire entrer un concept dans la tête de l’utilisateur. Bref, ce récit est le seul, à ma connaissance, écrit par Bruce Sterling Bruce Sterling avant que le courant cyberpunk ne se développe et qu’il en devienne plus ou moins le leader. En ce sens, c’est une lecture utile pour les admirateurs de l’auteur (dont je suis). Pour les auteurs, sa valeur est moindre, mais l’usage assez intéressant de référence littéraires assez audacieuses donne à penser, et leur mise en contexte a un côté assez intéressant. Est-ce que ça suffit à en faire une oeuvre essentielle à lire ? Je ne pense pas. En revanche, ça intéressera également tous ceux qui étudient la réutilisation de grands thèmes dans la littérature de SF, mais il s’agit sans doute d’un thème à étudier ultérieurement.

(1) ce qui est un peu normal, dans la mesure où il s’agit de sa toute première oeuvre.