Authors

Garion monta sur le trône de basalte et plaça l'Orbe sur le pommeau de l'énorme épée. Il y eut un déclic; la force vive de la pierre fusa dans la garde. La lame se mit à luire et se détacha du mur. Il la rattrapa des deux mains. La foule dans la salle réprima un halètement. Garion sidéré vit l'Orbe jeter une formidable langue de feu bleu. Sans trop savoir pourquoi, il souleva le glaive. "Ô joie, le roi est revenu, la prophétie s'accomplit! clama Belgarath. Inclinons-nous devant Belgarion, roi de Riva, suzerain du Ponant!"

Et la prophétie suivit son cours. Au coeur du tumulte, on entendit un bruit métallique, comme si une tombe scellée par la rouille venait de s'ouvrir. Garion en fut glacé jusqu'aux moelles. Arraché à des siècles de sommeil, un cri de rage surgit des ténèbres et réclama du sang. Mais ce n'était pas le pire. Cette voix macabre, elle avait peur. Torak était de retour, et il tremblait, le dieu défiguré!

Series

Review

Après la récupération de l'orbe, il s'avère que le destin de Garion est encore plus phénoménal que ce qu'on aurait pu croire initialement. Non content d'aller récupérer une breloque chez un fou, il va devoir aller se taper un dieu. C'est limite du Elric, ou du Hawkmoon, ce genre de chose !

Bref, Garion doit donc encore une fois sauver le monde; Et là-dessus, pour l'"aider", la jeune et jolie (mais incroyablement peste) Ce'Nedra se met en tête de l'aider ... Ce qui va sans aucun doute emmener tout le monde dans l'abîme, ou tout au moins suffisamment près.

Je crois que c'est - pour l'instant du moins - le tome le plus faible, car tout le temps que Garion passe à Riva à se faire couronner, il ne se passe rien. Et ce rien l'incite à l'introspection. Une introspection qui ne vaut que si elle ne dépasse pas les deux pages. or là hélas, on en est loin.