Authors

In 3016, the 2nd Empire of Man spans hundreds of star systems, thanks to the faster-than-light Alderson Drive. No other intelligent beings have ever been encountered, not until a lightsail probe enters a human system carrying a dead alien. The probe is traced to the Mote, an isolated star in a thick dust cloud, & an expedition is dispatched. In the Mote the humans find an ancient civilization--at least one million years old--that has always been bottled up in their cloistered solar system for lack of a star drive. The Moties are welcoming & kind, yet rather evasive about certain aspects of their society. It seems the Moties have a dark problem, one they've been unable to solve in over a million years.

This is the 1st collaboration between Niven & Pournelle, two masters of hard sf. It combines Pournelle's interest in the military & sociology with Niven's talent for creating interesting, believable aliens. The novel meticulously examines every aspect of 1st Contact, from the Moties' biology, society & art, to the effects of the meeting on humanity's economics, politics & religions. All the while suspense builds as we watch the humans struggle toward the truth.--Brooks Peck

Series

Review

Il était bien épais, ce roman.

Et en même temps, c'est normal, vue la complexité de l'histoire qu'il raconte.

Dans un empire humain galactique futuriste, un voilier solaire extra-terrestre traverse un système spatial depuis une zone inexplorée, et qu'on croyait inhabitée. Evidement, on va envoyer des vaisseaux militaires explorer la zone. Et évidement, ils vont tomber sur des extra-terrestres. Seulement, la rencontre se fera d'une manière raisonnablement inédite avec ses extra-terrestres mélangeant plusieurs espèces.

Bon, le bouquin est plutôt épais, et mon résumé plutôt médiocre.

J'ai du mal à avoir un avis réellement clair sur ce roman, qui ronronne gentiment du début à la fin. Finallement, la seule partie qui secoue un peu le lecteur est le voyage des trois enseignes sur la planète des pailleux. Voyage qui, hélas, se termine assez brutalement.

Dès ce voyage-là terminé, on revient à une espèce de routine dont la conclusion en forme de statu quo laisse peut-être espérer une suite, mais m'a surtout paru montrer à quel point les auteurs ne savaient pas où ils allaient.

En fait, en commençant à écrire cet avis, j'avais sur ce roman un avis raisonnablement bon. Seulement, je n'arrive à exhumer de ma mémoire aucun bon moment de lecture.

Alors du coup, je ne peux que vous déconseiller sa lecture pour cause d'ennui profond ... voire même d'ennui aussi insondable que le Sac de Charbon dans lequel se situe ce récit.