Authors

Le Dr Ethan Urquhart, médecin accoucheur responsable de réplicateurs utérins, est furieux : le Conseil de la Population vient de le désigner pour aller faire un tour dans la galaxie. En effet, les cultures ovariennes que les Pères Fondateurs ont apportées sur Athos, voici deux siècles, s'épuisent et il faut aller en chercher d'autres. Alors il va devoir quitter sa planète douillette où l'on vit tranquillement entre hommes, sans rien demander à personne... Et, pour la première fois de sa vie, rencontrer des ... - Dieu du ciel, le mot à lui seul est un véritable péché - des femmes ! Une mission relativement facile, somme toute. Du moins en apparence. Car, à peine arrivé à la Station Kline, le voilà embarqué dans une histoire invraisemblable. S'il veut sauver sa peau, il lui faudra bien, qu'il le veuille ou non, faire équipe avec le commandant Elli Quinn, de la flotte des Mercenaires Libres Dendarii. Or ce commandant est ... une femme d'une beauté diabolique ! Un comble, non ?

Series

Review

Il y a certains écrivains qui nous accompagnent et qui savent réussir (parce que c'est eux, parce que c'est nous) à nous toucher, ou tout au moins nous intéresser, dans chacun de leurs livres.

Pour moi 16094 est clairement l'un de ces auteurs. Et même ce roman, mineur dans le monde du petit amiral, m'a intéressé.

On y découvre un docteur issu d'un monde peuplé, par choix, uniquement d'hommes , et qui devra découvrir le vaste monde galactique pour perpétuer son modèle social. En chemin, il rencontrera Eli Quinn (oui oui, celle de Vorkosigan), des Cetagandans (comme toujours, forcément fascisto-paranoïaques), des gens de l'ensemble de Jackson (comme toujours, forcément louches), et d'autres ...

C'est un roman plutôt simple, par rapport à la complexité de certaines histoires de Vorkosigan, mais qui, comme toujours, n'en oublie pas une certaine finesse. Les personnages sont bien campés, la plupart des situations rendues avec pas mal de subtilité, et on s'attache aux pas de ce balourd un peu péquenaud avec beaucoup de facilité et de tendresse. ce qui n'ôte pas d'ailleurs son intérêt à l'intrigue, qui est plutôt bien fichue.

Ca n'ets toutefois pas un roman inoubliable, car même si vorkosigan n'est pas là, son ombre plane avec tellement d'intensité sur cette histoire que je n'ai pas réellement pu me passioner pour cette histoire. Dommage ...

Cela dit, lisez-le, vous passerez quand même un bon moment.