Authors

Publiée pour la première fois en France en 1997 cette histoire n'était plus disponible, la revoilà dans un grand format qui rend justice à l'admirable graphisme de Toppi. Elle est complétée par une seconde histoire inédite.

Deux objets africains, poussiéreux et un peu minables arrivent chez un antiquaire, ils témoignent d'un passé fantastique et sanglant qu'il vaudrait mieux ne pas réveiller.

Lire Toppi est avant tout affaire de tempo. Ses contes grinçants imposent le la et le rythme, la morale est souvent sauve, mais les méchants ne sont pas ceux que l'on croit, car c'est l'insondable connerie humaine qu'il est ici question.

Toppi jubile en déséquilibrant ainsi la partition au profit des forces obscures, dépassant le cadre étroit de la simple case jusqu'à faire de la page entière l'unité narrative. Le destin des imbéciles est d'avance scellé semble nous signifier l'énigmatique fétiche Kokombo.

Puisque ces mystères nous dépassent feignons d'en être les organisateurs, suggérait Cocteau...

Le chef Toppi lui fait ici écho dans une puissante symphonie en noir et blanc.

Review

Deux courtes "nouvelles" forment ce récit : dans la première on voit le fameux fétiche, et dans l'autre l'antiquaire nous l'ayant présenté est le témoin d'une aventure africaine si typique des légendes locales.

Et dans les cas, la plume de Toppi griffe avec un style inimitable des récits au cynisme ... à moins que ce ne soit que de l'amusement ... absolument parfait.