PRISM : des mouchards en temps réel chez Google, Facebook... ?

Le pire, dans cet article, c'est pas la surveillance temps réel, le pire, c'est "117.675 "cibles" étaient activement surveillées par le programme PRISM, officiellement pour des enquêtes anti-terroristes.". Il y aurait donc 100.000 terroristes ou assimilés surveillables via des outils de communication moderne ? Mon oeil !