Ados et porno : où est le mal ?

C'est quand même l'essence de la question du sexe pour le sexe (le porno n'en étant qu'une incarnation).

Et le mal, pour n'importe quelle société "organisée" est dans le fait que les gens qui pratiquent une activité sexuelle sont, durant cette pratique, en dehors de la société, en dehors de ses règles, de ses codes. C'est de là que vient le commandement "tu ne convoiteras pas la femme d'autrui", et c'est de là aussi que vient la censure pudibonde qui autorise les balles dans la tête mais pas les actes d'amour.