Eyal Sivan, cinéaste israélien : « La France est gagnée par le sionisme » | Rue89

C'est bien la première fois que j'entend parler de cette proposition, qui retourne complètement le fameux "problème israëlo-palestinien" : ce ne sont pas deux pays pour une terre, mais un seul pays (que je vais appeler Israël pour simplifier) vivant dans une situation d'appartheid digne de l'afrique du sud des années 1980. Fascinant, et particulièrement malin : en nous ramenant à un passé connu, ce type nous pousse à nous interroger sur une solution qui - à priori - a déja marché au moins une fois. Est-ce que ça amrcherait aussi dans ce bourbier post-colonial ? J'y crois.