Vaginisme : un mur entre les cuisses

Ce qui dégoûte là-dedans, c'est qu'une bonne partie de la souffrance qui est décrite dans cet article provient uniquement de notre morale de merde qui rend le sexe tabou.