Il est rom et son fils s’appellera Christian, comme le flic | Rue89

A chaque fois, les histoires d'intégration des roms, c'est pareil : un mec un jour décide d'en accueillir vingt, trente, quatre-vingt en leur faisant bien comprendre les règles du jeu. Et à chaque fois, ça marche globalement bien. Et ça me tue que ce soit l'exception.

ces pauvres gens s'installent dans des anciennes friches industrielles, et sont heureux parce qu'ils ne sont pas chassés, simplement. Ca, ça me tue.