L'homme qui jouissait du nez

"La sexualité a décidément quelque chose d’étrange. Etrange et pénétrant."

C'est, je crois,, l'élément qui m'attire le plus dans les récits de ce blog : le fait que al sexualité soit, avant toute chose, quelque chose de profondément incompréhensiblement personnel. C'est une expérience dont on partage évidement l'exécution, mais dont le ressenti et donc la fantasmatique, est indissoluble de la personnalité. Et ça donne des histoires comme celle-là.

J'admire d'ailleurs profondément les gens, comme l'auteure du bouquin, qui choisissent de révéler la vérité derrière les fantasmes stéréotypés.