Aurélie Filippetti songe à encadrer la revente des livres d'occasion - PC INpact - Les Petits Liens Malfaisants

Bande d'abrutis patentés.

Donc, vendre son livre sur PriceMinister serait taxé ? Mais pas le vendre aux bouquinistes de la vieille bourse de Lille ? Bande de crétins finis.

Tout ça parce que, je cite, "Hervé Gaymard, qui siège au conseil d'administration des éditions Dargaud depuis 2007, voit d’un mauvais œil le développement du marché du livre d’occasion." Bande de dégénérés profonds.

Les gouvernants français sont des abrutis du XIXème siècle, et le XXIèmme siècle dévore chaque jour ces zombies pourrissants. Eux répondent à chaque fois par une loi, un règlement, une interdiction. Le fascisme est dans cette accumulation de lois débiles.