Homme au boulot : vous êtes priés d'"en avoir"

Je ne sais pas si j'ai déja utilisé ce genre de formulation, mais je sais comment j'y réagis de plus en plus : mal. Je commence à devenir le genre de vieux con égalitariste qui va dire aux gens que ne pas perdre son temps au boulot, c'est bien, ou que si Mme Michu bosse à la compta, c'est sans doute parce qu'elle y est bien meilleure que chacun de ceux qui la trouvent "hystérique".

Enfin bon, la tentative de créer des employés robots semble toujours présente, et il est toujours dur de lutter contre quand on ne se sent pas appuyé.