Le sexe est-il désacralisable?

«Pourquoi vouloir dresser des cloisons étanches dans nos catégories mentales, alors que la réalité nous confronte chaque jour à la nature équivoque du corps?»

Je ne suis pas convaincu par l'oeuvre évoquée. En revanche, l'article est fascinant dans ce qu'il révèle des liens étranges existant entre le sacré et le souillé, le divin et le bestial.