Rule 34, meet Kafka - Charlie's Diary

C'est très drôle : à cause de leur surveillance massive (et illégale) des webcams, et à cause de la loi anglaise, une partie au moins des employés du GCHQ pourraient être attaqués (et condamnés) pour possession d'icones (j'utilise le terme icone dans son sens le plus proche du religieux : des images que certaines adorent pour ce qu'elles représentent) pédopornographiques.