Authors

Lord Miles Vorkosigan is sent to investigate a problem on the conquered planet of Komarr, where the name Vorkosigan is drenched in blood. The Komarrans surrounding Miles could be loyal subjects--or rebels ready for revenge.

Series

Review

Dans ce roman, Miles, devenu auditeur impérial, s'en va sur Komarr enquêter sur la mystérieuse destruction partielle d'un miroir orbital (dont le but est de réchauffer cette glaciale planète conquise par les Barrayarans, on le rappelle). Cette enquête vivra des rebondissements divers, mais moins intéressants toutefois que les états d'âme de Miles.

Parce que si ce roman est une enquête, c'est aussi une histoire dans laquelle Miles est séduit par une femme mariée (enfin, séduit, il en tombe spontanément amoureux, plutôt que de tomber dans les filets tendus par une intriguante). Et sans que cette romance ne nuise à ses capacités de réflexion, elle donne un contrepoint à ce qui aurait pu, sans ça, être une intrigue assez plate.

ce qui est bien le comble, je trouve, d'une aventure du petit amiral : bien sûr, il affronte un complot qui est loin d'être simple, et qui mêle naturellement d'anciens résistants à la clique militaire si habituelle de Barrayar. Mais cette fois, d'une manière si typiquement géniale de l'auteur, je crois pouvoir dire que cette enquête n'est qu'un prétexte dans ce roman, prétexte à une romance de qualité (parce qu'il ne s'y passe en fait rien du tout). Et pour moi, venant dans un cycle qui s'est construit dans le monde de la SF militariste est espionnisante (joli néologisme, non ?), cette petite histoire d'amour a un côté incroyablement rafraîchissant et osé. Rafraîchissant, parce qu'il est drôle de voir Miles (qui a séduit des montagnes de muscle, des mercenaires surarmées et tenté sa chance auprès d'impératrices planétaires) rougir rien qu'en discutant avec une femme à laquelle il ne devrait pas s'intéresser (parce que mariée initialement). Et osé parce que naturellement, le fan de combats spatiaux et de problèmes épineux sera contrarié devant se virage radical.

Et pourtant, toute la grâce de l'écriture de ce roman est précisément de nous faire comprendre que ce combat intérieur, ce conflit de loyauté (aussi bien pour Miles que pour Ekaterin) est un combat aussi dangereux qu'une bataille spatiale. Du reste, ces histoires de loyauté sont précisément le coeur de ce roman : Ekaterin doit-elle être loyale à son mari qui se comporte comme le premier des imbéciles ? La loyauté des rebelles Komarrans à leur cause est-elle réellement justifiée, ou n'est-elle plus qu'une espèce de nostalgie d'un ordre que rien ne pourra reconstruire ? Et Miles doit-il user de ses pouvoirs d'auditeur sans discernement ?

Bref, c'est typique des aventures de Miles. quelquesoit le roman, il y est toujours question de hautes valeurs morales, et de la façon de vivre avec ou sans. Et c'est vraiment bien.