Authors

Pour lutter contre une épidémie pour le moins singulière – puisqu'elle sait compter et ne touche que les enfants de son village –, Bœuf Numéro Dix se rend à Pékin, le jour de son dix-neuvième anniversaire. Là, il rencontre un vieil alcoolique, un sage qui, bien des années auparavant, fut célèbre sous le nom de Maître Li. De retour au village de Kou-fou, tous deux découvrent sans mal que Fang le Prêteur sur gage et Ma le Grigou ont empoisonné les enfants par erreur. Les deux coupables ont pris la fuite, mais il reste à guérir les enfants...

Ainsi commence la première enquête de Bœuf Numéro Dix et Maître Li, dans une Chine qui ne fut jamais.

Narrée avec beaucoup d'humour, récompensée par le World Fantasy Award, cette aventure délirante et trépidante – où les personnages principaux échappent à la mort à chaque chapitre – ravira autant les amateurs des enquêtes du juge Ti que les lecteurs assidus de Terry Pratchett.

Series

Review

En vieillissant, il devient difficile de surprendre le lecteur d'imaginaire : trop d'oeuvres apparaîssent comme des variations sur un thème déja vu. Combien de quêtes menant au pouvoir avez-vous déja lu ?

Eh bien cette quête est différente. En effet, il ne s'agira pas pour le narrateur de chercher le pouvoir, mais plutôt de sauver les enfants de son village atteints d'une étrange maladie. Pour cela, il fera appel à un vieillard d'une incroyable sagesse, mais aussi d'un talent pour l'escroquerie, le vol et même la violence que peu pourraient imaginer dans sa silhouette chenue. Et toutes les qualités du vieux maître Li et du narrateur, le musculeux Boeuf numéro dix, seront nécessaires pour venir à bout du mystère de cette maladie infantile.

Ce voyage, cette quête, est pour moi un enchantement d el'ordre du conte. On y découvre mille paysages aussi stupéfiants que variés, dans des situations toujours rocambolesques : Maître Li vend une chèvre "magique", s'en mord les doigts, et doit être sauvé par Boeuf Numéro Dix, ...

Autant dire que l'auteur a su multiplier aussi bien les situations que les rebondissements, pour nous donner finalement une énigme divine à résoudre. C'est très beau, souvent très poétique, et parfois très drôle. Je dois dire d'ailleurs que je suis surpris de placer les qualités de cette oeuvre dnas cet ordre. En effet, j'ai compris (enfin, je crois) la plupart des blagues de l'histoire, mais elles m'ont moins marqué que, par exemple, l'oasis dans la ville dévastée par le dragon invisible. Ou la façon dont chaque fil de l'intrigue repasse à travers tous les autres tant et tant qu'on se demande parfois comment l'auteur va nous en faire découvrir une nouvelle facette sans se répéter (chose qu'il réussit pourtant à merveille). Et cette façon, cette maîtrise tant du rythme que de la direction du récit, sont à mon sens les vraies qualités de l'oeuvre.

Parce que (et je vais là révéler la fin de l'intrigue) ...

Parce que cette enquête qui passe par les bas-fonds de la Chine pour en arriver à sauver une femme faite déesse par amour a un style, un tourbillonement d'idées absolument ébouriffant.

Et honnêtement, vous devriez, vous aussi, vous laisser aller à être ébouriffés par cette oeuvre qui, pour moi, mérite d'être lue et de voir ses suites également lues (enfin, je vais les lire, c'est sûr).