Authors

Series

Review

Dans ce tome, Miles, suite à ses dernières aventures, décrites dans les frontières de l'infini aboutit sur Terre avec toute la flotte des Dendarii, où il se remet au service de sa SecImp bien aimée. Hélas, de par le fait d'un complot habilement mené, les choses ne se passeront pas du tout comme Miles le souhaite.

Pour moi, ce tome et le suivant sont, en un sens, le coeur des aventures de Miles. En effet, on y trouve portées à leur paroxysme les qualités qui font que j'aime : Miles court dans tous les sens, le complot, mené à une distance sidérale de Barrayar, a pourtant pour unique objet d'y foutre la merde et, surtout, surtout, les tours de magie de Miles se retournent contre lui.

Et bien sûr, son meilleur coup (l'invention de Miles Naismith) prend vie d'une façon totalement déroutante et diablement dangereuse. Et ça, c'est jouissif pour le lecteur qui se dit depuis quelques tomes que ça ne pourra pas marcher éternellement, ces tours de passe-passe entre Vorkosigan et Naismith.

Heureusement, l'intérêt de ce bouquin ne tient pas qu'à l'intrigue soigneusement construite. Dans ce tome, on a la chance de découvrir la Terre d''un lointain futur. Cette terre m'a, dans une certaine mesure (et sans doute parce qu'une partie de l'action se déroule à Londres) rappelé celle, détruite par la pollution, de L'aube de la nuit de 205335. On y retrouve les mêmes dômes, et certaines constructions typiquement mégalomanes (comme la digue sur la Tamise).

Bref, le décor est beau, l'action m'a rendu complètement dingue à force de ne pas tout à fait comprendre ce qui se passait, et je me suis éclaté à lire cette histoire que je ne peux que vous recommander.